Les travaux de maçonnerie de parement

Les travaux de maçonnerie de parement avancent bien. Les maçonneries de parement au niveau du rez-de-chaussée sont pratiquement terminées.                  

L'isolation en laine minérale est appliquée en même temps que l'érection de la maçonnerie de parement pour éviter qu'elle ne soit exposée trop longtemps à la pluie battante. Pour une isolation thermique optimale, les deux couches d'isolation sont posées parfaitement en quinconce.

L'érection du parement permet de découvrir la structure complète du mur creux:
- Blocs pour murs intérieurs PLS
- 2 x 12 cm de laine minérale
- creux
- briques de parement collées Terca Linnaeus Etouffé.

Atteindre un confort acoustique accru exige une désolidarisation totale entre les habitations. Cette désolidarisation doit également se prolonger dans le parement. Entre les façades des maisons mitoyennes, le parement a été interrompu et sera rempli ultérieurement d'un joint souple. Ces joints seront intégrés dans l'architecture. Si le joint souple ne coïncide pas exactement avec le mur mitoyen, il faudra veiller à ne pas créer des jonctions rigides entre la paroi du mur intérieur d'une habitation et la paroi extérieure en contact avec la façade de la maison suivante. 

Les auvents à l'arrière sont en pleine exécution. La partie inférieure de ces auvents sera également réalisée dans la brique de parement choisie, à savoir l'Eco-brick Linnaeus Terca Etouffé.

Les auvents auront une portée de “trumeau” à “trumeau”. De telle sorte que l'isolation pourra parfaitement se poursuivre de façon ininterrompue derrière les auvents, ce qui empêchera de créer des ponts thermiques.

Pour réaliser tout cela, un coffrage a été érigé entre les “trumeaux”. Ce coffrage est constitué d'un panneau de bois en partie inférieure, de même que sur les côtés. D'autre part, la maçonnerie constitue le coffrage pour les bords apparents de l'auvent. La plaque inférieure du coffrage a été revêtue de briques de parement. Ces briques sont assemblées les unes avec les autres à l'aide de mortier et des crochets métalliques ont été intégrés dans les joints, afin de permettre de raccorder les briques de parement à la dalle à couler pour réaliser l'auvent.

La dalle à couler pour l'auvent a été armée. Avec une armature courant jusque sur les “trumeaux”.

La dalle peut enfin être coulée.

L'auvent pourra être décoffré dans trois semaines. Nous sommes curieux de voir le résultat!