Détails et début des travaux de parement

Les travaux de maçonnerie des murs intérieurs sont pratiquement terminés. Les maisons prennent forme, de même que les divers détails.

Grâce à l'utilisation de blocs pour murs intérieurs Porotherm PLS 500, les calculs relatifs aux nœuds constructifs pour se conformer à la réglementation PEB ont démontré qu'une rupture thermique résistante à la compression sous les murs était superflue.

Sous les menuiseries arrivant jusqu'au niveau du sol, l'entrepreneur a cependant choisi de travailler avec du béton cellulaire. Cette solution exige également un calcul des nœuds constructifs pour se conformer à la règlementation PEB.

Les trumeaux sur la façade arrière n'ont pas été englobés dans l'isolation, et ce pour éviter qu'ils ne soient trop larges. L'isolation de façade courra ainsi derrière les trumeaux, excluant ainsi toute formation de ponts thermiques. L'espace pour l'instant visible entre les trumeaux et le mur intérieur érigé est suffisamment large pour y faire passer une isolation ininterrompue de 24 cm d'épaisseur.

Selon ce détail, du roofing sera collé au chalumeau sur les blocs treillis inférieurs, la dalle de béton et les tabliers antigel. (cf. trait bleu)

Aux endroits où le roofing a été collé au chalumeau pourra déjà débuter la pose de l'isolation enfouie et de la maçonnerie enfouie en blocs de béton. Maintenant que le temps est un peu sec, l'entrepreneur espère pouvoir terminer rapidement ces travaux de maçonnerie en blocs de béton. Selon lui, la pose de blocs de béton mouillés n'est pas si confortable pour les mains.

L'isolation sous le niveau du sol est différente de l'isolation de façade. Pour l'isolation enfouie, on a opté pour du PUR, tandis que l'isolation du mur creux sera constituée de laine minérale.

Les isolants, ainsi que les briques de parement, ont déjà été livrés.

 

 

Les briques de parement, des briques Terca Linnaeus Etouffé en format Eco-brick, seront mises en œuvre par collage. C'était la première fois que l'entrepreneur allait appliquer cette technique du collage. Wienerberger a prodigué assistance et conseils pour démarrer le chantier.

Pour coller les briques de parement, le choix s'est porté sur un mortier-colle ton sur ton. Le collage s'effectuera à l'aide d'une poche à douille. La photo ci-dessus montre comment appliquer le mortier-colle. Les joints verticaux seront laissés ouverts. L'isolation du creux comprend une membrane noire, pour éviter tout risque que l'isolation soit trop visible en raison des joints verticaux ouverts.

Un petit mur d'essai va être érigé par l'entrepreneur pour maîtriser la technique du collage et demander l'approbation de toute l'équipe de construction concernant l'épaisseur des joints et l'exécution.